headeTG copie

Interview Brett Parson (FR/EN)

art, Événement, Interview, Poster Art -

English version below

UPDATE:
Les prints dont nous parlons dans l’interview sont maintenant disponibles ici !
The limited print we talk about in the interview are now available here !

Ceux qui nous suivent régulièrement connaissent notre amour pour la bande dessinée, pulp et autres comics. Alors quand on tombe sur un artiste comme Brett Parson, on a du mal à le laisser filer ! Présent dans ARTtitude 3, Brett revient avec quelques news concernant son travail sur la série Tank Girl en cours …

Salut Brett, quoi de neuf depuis ARTtitude 3 ? On a vu passer New Romancer (Vertigo) et Tank Girl (Titan Comics)
Ca é été une année plutôt dingue et folle. Depuis la naissance de ma fille Neko, je jongle entre mon rôle de père, les travaux dans ma maison, tout en essayant de tenir des deadlines tous les mois. En 2016 je crois que j’ai produit un peu plus de 200 pages (intérieurs et couvertures), principalement pendant la nuit, une fois que toute la maison dormait. Donc cette année a été un véritable tourbillon.

Comment tu as atterrit dans l’industrie du comics ?
J’ai toujrous dessiné des comics pour le fun, et je n’ai jamais creusé plus que ça pour obtenir un job dans l’industrie. J’ai vraiment eu de la chance quand Alan Martin (co créateur et auteur sur Tank Girl) a découvert mon travail et m’a contacté pour une collaboration. Cela m’a amené à travailler sur le projet 21st Century Tank Girl avec Jamie Hewlett, Philip Bond, Jim Mahfood, Jonathan Edwards, Warwick Johnson Cadwell et Craig Knowles. Ce livre a été mon premier travail de création et de mise en image d’une bande dessinée. Je dois beaucoup à Alan pour ça, il m’a donné ma chance et a lancé ma carrière dans les comics.

Et pour New Romancer (Vertigo), comment ça s’est passé ? Comment cela fonctionnait avec Peter Milligan ?
Peu de temps après 21st Century Tank Girl, j’ai été contacté par Shelly Bond, Exécutive Director chez Vertigo, à propos d’un projet possible. Après avoir créé plusieurs déclinaisons de personnages pour différents projets, j’ai obtenu le poste sur New Romancer que Shelly développait avec Peter Milligan. Ils avaient déjà le concept pour le titre donc je suis arrivé au moment du design et j’y ai apporté ma touche. Nous avions des conférences téléphoniques tous les 3 pour chaque numéro à sortir, mais c’est avec Shelly que j’ai le plus travaillé. Si je regarde en arrière, j’ai une chance incroyable de l’avoir eu comme premier éditeur. Grâce à son talent, son attitude positive, des années d’expérience dans l’industrie, j’ai pu découvrir les tenants et aboutissants concernant la création de comics sur une base mensuelle (tout en m’amusant). Et même si la série n’a pas autant marché que ce que nous espérions, tout ce que j’ai appris sur ce projet a vraiment une énorme valeur pour moi.

Et pour Tank Girl, comment tu es arrivé sur le titre ?
Quand Alan m’a contacté, c’était pour faire une mini série Tank Girl ensemble. Cependant il avait déjà mis la machine en route sur le projet 21th Century Tank Girl. Il m’a donc invité à rejoindre la bande pour ce projet, au départ, tout en se disant que si ça marchait, il y avait l’idée de cette mini série derrière. Une fois l’été passé et 21th Century Tank Girl publié, il est revenu vers moi et m’a demandé de travailler sur « Two Girls One Tank » avec lui. C’est le premier chapitre d’une trilogie Tang Girl avec ensuite « Tank Girl Gold » et « World War Tank Girl » qui devrait bientôt sortir.

Tu étais lecteur, voir fan de la série d’origine ?
Carrément, la série originale a été une grande influence pour moi. A l’époque je lisais des comics comme Spawn ou Lobo mais mon style de dessins était très « cartoon » en comparaison de ces titres là. Tbak Girl avait ce cté hommage, indépendant, authentique, DIY (do it yourself), punk. Ca ressemblait à aucun comics que je connaissais. Le travail de Jamie Hewlett était dingue, combiné aux histoires et dialogues d’Alan le résultat était unique, décalé. Ca m’a aussi montré que les comics pouvaient être drôle (versus des histoires de super héros).
Donc quand un comics t’a fait une grosse impression quand tu avais 20 ans, se retrouver à traiter sur le titre avec des mecs qui tu considères comme des héros est totalement dingue et irréel.

Et justement, sachant que Tank Girl dispose d’un univers très cadrée, graphiquement parlant, avec un style aussi fort sur le fond et la forme, c’est pas trop difficile de trouver sa place entre le travail de Alan Martin et celui de Jamie Hewlett ?
A départ c’était assez intimidant, je te le cacher pas. Mais traduire en dessin les idées et concepts d’Alan avec on style est quelque chose qui est venu naturellement. Et bien qu’il m’arrive de me replonger dans les comics d’origine, je détesterait l’idée de me dire que je ne fais que copier ce que faisait Hewlett. Donc j’essaie d’y intégrer mon style au maximum, tout en gardant cette vibe issue de la version originale.

Et tu travailles comment avec Alan justement ?
Je dirais que notre méthode de travail est très classique : il m’envoie les scripts, le lui envoie un storyboard qu’il valide et ensuite je termine les planches, que le lui fais suivre à nouveau. Ensuite je passe à la couleur puis au lettrage. Je dois dire qu’Alan est la personne la plus simple avec laquelle j’ai travaillé. C’est une experience super agréable, y compris dans notre manière d’échanger. C’est un auteur de talent, il dispose d’un sens de l’humour dingue et pouvoir mettre en images ses histoires délirantes est un honneur.

Tu est aussi en contact avec Jamie Hewlett ?
Non par vraiment

Et de ton coté, ça ne t’a pas donné l’idée de créer un comics 100% Blitz Cadet Studios ?
J’ai une poignée d’idées que je creuse ! Mais je mets ça de coté pour l’instant, du moins en début d’année. 2017 sera l’année où je vais apprendre à mieux gérer mon workflow et essayer de trouver du temps pour des projets à coté, plus personnels.

Et si à un moment on arrive à lancer ce label ARTtitude Comics auquel on pense depuis un certain temps, on a une petite chance de t’avoir dans notre catalogue ?
Ce serait avec plaisir !

D’ailleurs, dis-nous en plus sur cette première série de prints avec ARTtitude
Frédéric était intéressé pour proposer des planches originales de mes premiers comics. Mais comme 90% du travail est réalisé de manière digitale, nous avons eu l’idée de créer une série de prints super limités à partir de certaines pages en noir et blanc. Cela correspond donc aux pages telles qu’elles sont avant la phase de mise en couleur et ajout du lettrage. En plus des lignes terminées, on retrouve aussi les traits de mes rough. C’est quelque chose que les gens qui me suivent vont découvrir car je n’ai jamais posté ou partagé de pages ainsi montées. J’ai donc trouve l’idée canon !

Director’s Cut, straight from Brett’s email:

Hi Brett, what happend since your profile in ARTtitude 3 last year ? We’ve seen New Romancer (Vertigo) and the recent Tank Girl (Titan Comics)
Its been an awesome and crazy year. Since then my daughter Neko was born, and I’ve been juggling raising a baby, fixing up an old house, and trying to meet monthly comics deadlines. I think in 2016 I created a little over 200 pages of interiors and covers… most of which was done at night after the rest of the family was asleep – so this year’s been a bit of a whirlwind.

How did you ended up in the comics industry ?
I’ve always drawn comics for fun, but never really pursued getting a job in the industry. I really lucked out when Alan Martin (co-creator and writer of Tank Girl) saw some of my work online, and reached out to me about collaborating. That lead to working on the 21st Century Tank Girl book along with Jamie Hewlett, Philip Bond, Jim Mahfood, Jonathan Edwards, Warwick Johnson Cadwell, and Craig Knowles. That book was my first published sequential work- So I really owe a lot to Alan for giving me a shot, and jump-starting my career in comics.

How did you story starts with New Romancer ? How do you split the job with Peter Milligan ?
Not long after 21st Century Tank Girl I was contacted by Shelly Bond, who was the Executive Editor at Vertigo, about possibly doing some work. After creating a few character designs for a couple different potential projects, I ended up getting the New Romancer gig, which Shelly had been developing with Peter Milligan. They’d already created the concept for the book, so I came in at the design stage and was able to put my spin on things a bit. The three of us would have monthly conference calls to discuss each issue, but it was Shelly that I worked closest with. Looking back now I was incredibly fortunate to have her as my first editor. Thanks to her talent, positive attitude, and years of experience in the industry, I was able to kind of learn ins and outs of creating monthly comics (and have a great time in the process). So even though the series didn’t do as well as we would have liked – the learning experience that came with it was truly invaluable.

The Tank Girl titles are awesome too, how did you ended-up on this IP ?
When Alan first contacted me, it was about the possibility of doing a Tank Girl mini-series together. However, he had already been putting the wheels in motion for the 21st Century Tank Girl book. So he invited me to join the gang for that project first, with the plan of maybe doing a series together if that went well. Then towards the end of the summer, after 21st Century had been published, he asked me to do the series “Two Girl’s One Tank” with him. It was to be the first in a trilogy of Tank Girl graphic novels. The series was received very well, and he was kind enough to have me back for the other two books- “Tank Girl Gold” (now available), and “World War Tank Girl” (coming soon).

You were a fan or a reader in the first place if the original title ?
Absolutely! The original Tank Girl comics, were one of my biggest influences as a young artist. Back then I was reading comics like Spawn and Lobo, but my drawing style was always more on the cartoony side when compared to books like those. Tank Girl had this home-made, authentic, in-your-face, do-it-yourself punk attitude. It was unlike any comic I’d read before. Jamie Hewlett’s mind blowing artwork, and Alan’s tongue in cheek writing style fuzed together on the page to make something explosive and beautiful. It really taught me how comics could be FUN.
So for a book make that big an impression on you, and then 20 years later be drawing that same book with a life-long hero – it’s amazing and surreal. Life doesn’t usually come as full circle as that.

Is it a tricky job to put some of your DNA in Tank Girl since it’s an IP with his own story and codes from the Martin/Hewlett era ?
At first the idea of it was pretty intimidating. But drawing Alan’s ideas in my style ended up coming very naturally once we began. Although I keep going back and reading the old books, I would hate for the work to feel like I’m just imitating. So I really try to put as much of myself into it as I can, while hopefully keeping some of that classic Tank Girl vibe from the original comic.

What’s your work porcess with Alan Martin ? 
I would say our process working together is pretty traditional – As in he sends me a script, I thumbnail everything and send it over to him for approval. Once the breaks are all signed off on, I’ll move on to finished line art, and run that by him before colouring. Then I send him fully coloured, and lettered pages for proofing.
I have to say of all the people I’ve collaborated with over the years, working with Alan has been the easiest and most enjoyable experience. He’s a brilliant writer with a great sense of humor, and getting to bring his crazy stories to life has been an honor.

Got any relation/contacts with Jamie Hewlett ?
No not really.

Are you working on your secret lab on some 100% Blitz Cadet comics ? Something that would be 100% matching your universe ?
I’ve got a handful of ideas that I keep chipping away on. Though lately I’ve had to put them all on the back burner. I’m hoping that 2017 will be the year I learn how to schedule my workflow better, and allow for some time to complete personal projects.

If at one point we manage to lauch this ARTtitude Comics label we have in mind since quite some time, would we have the chance to have you in our roster ?
It would be a pleasure

Tell us more about these exclusive prints with ARTtitude?
Frederic was interested in selling some of my original sequential pages. But since 90% of the artwork has been done digitally, we had the idea of creating some super limited prints from select pages of black and white line art. Besides the finished “ink” lines, I’ve also left a lot of my rough “penciling” or under drawing work visible on the prints. Since I don’t really post my line art online, these pages of uncoloured art have never really seen the light of day… so I thought it was a pretty rad idea.